Loading...

SHANGRI LA 香格里拉

Situé au nord du Yunnan et perché à près de 3200m au nord-ouest du Yunnan, Zhongdian se situe au cœur de la région des 3 fleuves (le Yangzi, le Mékong et le Salouen) et s’étend sur un plateau herbeux dans une région de vastes pâturages et de montagnes aux cimes enneigées. Récemment rebaptisé Shangrila, il est non seulement la capitale de la préfecture autonome tibétaine de Diqing mais aussi une des portes d’accès au Tibet.

ABC de Shangri La

Superficie : 11 613 km2
Temperature moyenne annuelle : 5.8 degrés
Géographie :Située sur un plateau à l’extrème nord du Yunnan plus de 3000 m d’altitude.

Population:  129 300 hab. (2010)
Altitude : 3160m
Minorités ethniques : Tibétain,
Économie : Tourisme, élevage de Yak

Quand y aller

Zhongdian étant située à plus de 3000 m d’altitude, les hivers y sont plus rigoureux que les autres parties du Yunnan et l’été y est également moins pluvieux. La meilleure période pour y séjourner s’étend d’avril à fin juin ainsi qu’en septembre/octobre mais il est conseillé de prévoir des vêtements chaud à toute saison car les amplitudes thermiques entre la journée et la nuit sont souvent importantes.

Températures et pluies à Shangri La

Un peu d’histoire

Appelée à l’origine Gyalthang par les Tibétains et Zhongdian par les Chinois, la ville et la région ont été renommées en 2001 Shangri-La, pour lier la ville à l’utopie de montagne fictive et le paradis perdu du roman de James Hilton, Lost Horizon, de 1933.

Il n’en reste pas moins que Shangri La est une ville à l’histoire millénaire fortement ancrée dans la religion bouddhiste tibétaine qui s’exprime ici par les nombreux temples et monastères.

Traditionnellement, Zhongdian fut longtemps une étape importante sur la route du thé et des chevaux en direction de Lhassa et le l’ouest du Sichuan avant d’être choisie au 17ème siècle par le 5ème Dalai Lama pour y construire un palais et devenir ainsi le plus grand lieu de pèlerinage de l’est du Tibet.

Ethnies et Religions  

Les Tibétains représentent toujours 45% de la population de Shangri La suivi par les minorité Naxi, Mosuo et Lisu.

La principale religion au Tibet est le bouddhisme depuis son introduction au VIIème siècle de notre ère. Avant l’arrivée du bouddhisme, la religion principale était une religion chamanique indigène. Le bön qui bien que constituant une minorité non négligeable allait plus tard influencer la formation du bouddhisme tibétain.

Les drapeaux de prières sont de petites pièces de tissus rectangulaires colorées et imprimées, suspendus au passage des cols, au sommet des montagnes, au croisement des chemins, sur le toit des maisons, sur les ponts ou à l’extérieur des temples dans la région de l’Himalaya (Ladakh, Tibet, Népal, Sikkim et Bhoutan). Selon les adeptes du bouddhisme tibétain, le vent qui souffle, caressant au passage les formules sacrées imprimées, les disperse dans l’espace et les transmet ainsi aux dieux et à tous ceux qu’il touche dans sa course.

Selon l’école Nyingma, la signification des couleurs est la suivante (dans l’ordre, le bleu étant toujours en haut, vers le ciel) :

  • bleu : l’espace (la voûte céleste)
  • blanc : l’air (ou le vent, les nuages)
  • rouge : le feu
  • vert : l’eau
  • jaune (ou orange) : la terre

Le moulin à prières quant à lui est un objet cultuel utilisé par les Tibétains pratiquant le bouddhisme. Dans sa forme traditionnelle, il est constitué d’un cylindre rempli de mantras pouvant tourner librement autour d’un axe.

Selon les croyances associées à cet objet, actionner un tel moulin a la même valeur spirituelle que de réciter la prière du mantra. La prière étant censée se répandre ainsi dans les airs comme si elle était prononcée.

Les moulins souvent disposés en longues séries sont mis en mouvement l’un après l’autre par le fidèle qui passe devant eux. Le fidèle déplace les moulins avec sa main droite et doivent être tournés dans le sens des aiguilles d’une montre afin que le mantra soit lu dans le sens où il a été écrit.

La gastronomie de Shangri La

La gastronomie à Shangri La se trouve fortement influencée par la culture tibétaine, l’élevage du Yak et la culture de l’orge.

Parmi les spécialités locales renommées:

  • Yaourt au lait de Yak.
  • Thé au beurre de Yak salé.
  • Fromage au lait de Yak
  • Fondue tibétaine à base de viande de Yak séchée
  • Le Tsampa, farine d’orge grillée utilisée pour faire les nouilles ou les momos (raviolis cuits à la vapeur ou frits).
  • Il existe aussi pas mal de plats à base de viande de mouton ou de chèvre.

Les sites et les activités à Shangri La

La vieille ville de Shangri La

Le monastère de songzanlin

Le village Nixi

Le parc national de Pudacuo

Tacheng et le parc naturel de Baima

Baishuitai

Le lac Napahai

Benzilan et le monastère de Dongzhulin

Le monastère de Ringha

Les circuits incluant Shangri La

Rizières Yuanyang

Merveilles du Yunnan 

Best seller | 15 jours  | 1 280 €  
Une suggestion de voyage destinée aux voyageurs souhaitant découvrir les plus beaux endroits du Yunnan en un seul voyage.

Découverte du Yunnan en profondeur

Nouveauté  | 20 jours | 1 630 € 
Un circuit de 20 jours combinant les grands classiques du Yunnan et des destinations  hors des sentiers battus. Dépaysement garanti et découverte des différentes minorités du Yunnan au programme.

Lama-Shangrila

La réserve Baima et le Mont Kawa Karpo

Hors des sentiers battus | 2 jour  
Le mont Kawa Karpo culmine à 6740m alt ou l’on retrouve les trois des grands fleuves que sont le Yangzi, le Mékong et le Salouen.