Shangrila, horizon perdu

Perché à près de 3200m au nord-ouest du Yunnan, Zhongdian se situe au cœur de la région des 3 fleuves (le Yangzi, le Mékong et le Saluen) et s’étend sur un plateau herbeux dans une région de vastes pâturages et de montagnes aux cimes enneigées. Récemment rebaptisé Shangrila, Il est non seulement la capitale de la préfecture autonome tibétaine de Diqing, mais aussi une des portes d’accès au Tibet.

Joseph Rock, un géographe américain, décrivent dans de nombreux articles publiés dans National Geographic la région de Shangrila. Ses textes inspirèrent même l’écrivain James Hilton dans son ouvrage “Lost Horizon” dans lequel l’auteur mentionne la région magnifique et quasi paradisiaque de Shangrila.

La région est essentiellement habitée par des tibétains. On y trouve également des Naxi, des Yi, des Lisu, des Musulmans, des Pumi et des Bai. Malgré son altitude si élevée, Zhongdian est une région agricole, on y cultive de l’orage, du blé, voir des légumes sous serre. Les paysans élèvent des yaks, des moutons et des chevaux dans les fermes aux environs.

La principale religion à Zhongdian est le bouddhisme tibétain, implanté dans le pays depuis 11ème siècles. De nombreuses écoles coexistent dans la région, celles des bonnets jaunes et des bonnets rouges se sont diffusées plus largement et connurent un immense rayonnement dans la région de Zhongdian. Les bonnets jaunes pratiquent une discipline plus sévère et ne tolèrent aucun accommodement avec la règle du célibat des moines. Les bonnets rouges s’appliquaient aux pratiques magiques et prenaient des libertés avec les règles morales et la discipline monastique.

Le parc national de Pudacuo
Situé à 35 kms de la ville de Zhongdian, Pudacuo est sans doute l’un des sites naturel le plus intéressant de la région. Ce parc s’étend sur environ 2000 km² et abrite de magnifiques paysages forestiers et de steppe.

Les visiteurs suivront un itinéraire fixé, la visite se fait en éco-bus qui sont les navettes seules autorisées à circuler dans le parc. Par contre, vous avez la possibilité de faire une balade autour du lac Shudu (3km) ou du lac Bita (4.5km) en empruntant des sentiers aménagés à travers la forêt. Chaque sentier vous emmènera jusqu’à la station d’écobus, vous ne risquez pas de vous perdre.

La meilleure saison pour la visite de Pudacuo est le début de l’été quand le rhododendron décore de son abondante floraison le parc, l’autonome (octobre et novembre) a aussi son charme car les couleurs des forêts de sapin et de cyprès sont magnifiques.

La vieille ville de Zhongdian
Construite au pied de la montagne, la ville de Zhongdian est divisée en deux parties: La nouvelle ville et la vieille ville.

La nouvelle ville ne présente pas un grand intérêt, car elle ressemble à n’importe quelle ville moderne de la Chine. La vielle ville mérite le détour pour son atmosphère tibétaine et ses anciennes maisons même si elle ne vaut pas celle de Lijiang. Tout au sud de la vieille ville, on peut visiter le petit temple Guishan et son énorme moulin à prières construite sur une colline. Toute la journée, des pèlerins bouddhistes tournent autour du monument en récitant des prières. Juste en face du temple, c’est le musée dédié à la longue Marche de l’armée Rouge.

Tous les soirs à partir de 19h, les jeunes, les moins jeunes, les militaires et les touristes se ressemblent sur la place centrale pour danser au rythme des musiques tibétaines. L’ambiance est géniale, on ne s’en lasse pas.

La lamaserie Songzanlin
Fondée en 1679 sous la règne du 5eme Dalaïma, Songzanlin est la plus grande lamaserie de la secte des « bonnets jaunes » de la région, qui abrite encore aujourd’hui plus de 600 moines. Malgré ses bâtiments sont toujours en rénovation, l’endroit est magnifique et vaut le détour. Construite sur une colline, il faut monter des escaliers en passant entre une série de maisons habitées par les moins avant d’accéder aux temples principaux. À l’intérieur, la grande salle de prière est assez impressionnante avec les statues des bouddhas et les fresques colorées. Les moines sont toujours occupés par des moulins à prières. Selon la tradition tibétaine, ces moulins ne doivent jamais s’arrêter, car leur rotation permanente produit des prières.

Le monastère s’anime le 29e jour du 11e mois lunaire, à l’occasion de la cérémonie Gedong, grand rassemblement de lamas exécutant des danses masquées en l’honneur des différentes divinités tibétaines.

Le lac Napa
Le Lac Napa se trouve à 8 kms de la ville de Zhongdian. C’est un lac saisonnier qui a une superficie de 660 km², il devient une immense prairie pour les pâturages pendant la saison sèche. En hiver, ce lac est un habitat pour de nombreuses espères d’oiseaux migrateurs, particulièrement pour la grue à cou noir. Avec l’afflux de touristes à Zhongdian, il est parfois difficile d’ admirer ces oiseaux qui sont sensibles au dérangement humain.

La montagne Haba
La montagne Haba s’étend à 120km sud-est de Shangrila et est recouverte d’un manteau blanc tout au long de l’année. Son sommet domine le paysage du haut de ses 5 396 mètres.

La montagne Haba possède l’une des plus belle réserve naturelle de Chine et abrite une grande variété de flore et de faune, tel que le singe doré du Yunnan, des macaques, des ânes sauvages, de petits pandas et des léopards. De plus, elle possède plus de 200 sortes d’azalées, ce qui représente plus de 70% de tous les types d’azalées du Yunnan. On y trouve aussi une centaine de plantes médicinales. C’est pour cette raison que les biologistes la surnomment « la mère du jardin du monde».

La meilleure période pour escalader la montagne Haba est entre novembre et décembre. En janvier et février, avec l’influence du climat des moussons, il y a beaucoup plus de vent que d’habitude. La différence de température entre le sommet et le pied de la montagne peut atteindre 23 °C.

La terrasse de l’eau blanche
Baishuitai(la terrasse de l’eau blanche) est un vaste dépôt calcaire à 110km au sud-est de Zhongdian, sur l’ancienne route de Shangrila à Lijiang. Il faut dire que ce site ne présente en lui-même pas un grand intérêt, mais il mérite une visite au 8ème jour du second mois lunaire (généralement au début de mars). Ce jour-la, les Naxi, les Yi et les Tibétains se rassemblent là pour le festival « Eryueba », littéralement traduit par « 8 février ». Les Naxi pensent que c’est le jour où le fondateur de la culture Dongba fit une cérémonie pour la naissance de cette culture. Les locaux portent à cette grande fête les vêtements traditionnels de leur ethnie. Un véritable régal de couleur pour vos yeux! Les gens dansent, chantent et tuent des poulets pour offrir en sacrifice au Dieu de la montagne.

Balade au pays de Shangrila
Kunming, Dali, Shaxi, Shangrila & Lijiang
Paysages majestueux de la chaine de l’Himalaya, coutumes variées des minorités aux confins du Tibet.

    Prix à partir de
     10J / 870 €
En savoir +

Trek dans la gorge du Saut du Tigre
Lijiang, Wenhai & Gorges du Saut du Tigre
Arpenter des paysages fantastiques dans l’une des gorges les profondes du monde.

    Prix à partir de
     7J / 420 €

En savoir +