Loading...

LIJIANG 丽江

La région de Lijiang figure parmi les escales régulières des touristes dans le Yunnan. Victime de sa réputation, la ville est devenue de plus en plus fréquentée par les touristes chinois et il est plutôt conseillé de la parcourir de bon matin et hors des périodes de vacances chinoises.

ABC de Lijiang

Superficie :748 500 km2
Temperature moyenne annuelle :13.1  degrés
Géographie :Lijiang est située sur le nord du Yunnan sur la route menant vers Shangri La.
Population:  1 126 646 hab. (2010)
Altitude : 2400 m
Minorités ethniques : Naxi, Yi, Lisu, Bai , Pumi, Dai, Miao
Économie : Tourisme, agriculture, spiruline, artisanat, épices

Quand y aller

Lijiang est une région plus alticole marquée par un climat océanique sec. L’été est doux avec des températures ne dépassant pas les 24 degrés en juin puis marqué par des périodes de pluies intermittentes en juillet et août. L’hiver est relativement froid avec des températures oscillant autour des 6 degrés et montant progressivement durant le printemps. Les amplitudes thermiques sont souvent importantes entre le jour et la nuit, il est conseillé de se munir de vêtements chauds d’autant plus si vous comptez visiter les sites montant encore plus en altitude.

Températures et pluies à Lijiang

Un peu d’histoire

La fondation de Lijiang remonte à la période du royaume Nanzhao au 9ème siècle puis la ville fut intégrée à celui de Dali qui en prit l’héritage jusqu’en 1253.

Comme toute la province, elle fut conquit par les Yuan à partir de la seconde moitié du 13ème siècle puis passa sous l’influence des Dynastie Qing et Ming.

Son emplacement privilégié sur la rivière de jade devient rapidement une étape importante sur la route du thé et des chevaux qui exportait le thé Pu’er dans les contrées avoisinantes.

Selon les historiens, les Naxis peuplant aujourd’hui la région seraient originaires du nord et furent repoussés dans la région de Lijiang suite aux invasions mongoles. Lijiang prospéra ensuite et connu son âge d’or sous la dynastie Ming entre les 14ème et 17ème siècle.

Le site, situé à un point où la rivière de jade se divise en trois bras permit aux habitants l’aménagement des nombreux canaux qui découpent encore la ville aujourd’hui et justifie sa renommée du Venise du Yunnan et son classement à l’Unesco.

Avec l’évènement des transports motorisés, Lijiang perdit de son influence pour redevenir une simple bourgade de montagne excepté durant la seconde guerre mondiale et l’occupation japonaise de la Chine où Lijiang reprit provisoirement son rôle de ville étape sur les routes commerciales.

En 1996, Lijiang a subi un terrible séisme qui a fait plus de 300 morts et 17 000 blessés. Les constructions en béton les plus récentes ont été en grande partie détruites, mais les maisons traditionnelles faites de bois et de pierre de la vieille ville ont relativement mieux résisté. Cela incita le gouvernement à revoir sa politique urbaine et purger certains bâtiment récents pour revenir à l’architecture traditionnelle du site. En 1997, après une restauration réussie, les petites maisons de bois rouge sont à nouveaux sur pied. La survie de la vieille ville de Lijiang a tant impressionné l’Unesco qu’elle fut ensuite inscrit sur la liste du Patrimoine mondiale de l’humanité.

Le peuple Naxi

Originaire du nord-est du tibet, les Naxis ses seraient installés dans la région avant le 10ème siècle. Etymologiquement Naxi, signifie le peuple noir dont ils tirent le nom de la couleur de leur tentes du temps où ils étaient encore nomade.

La culture Naxi fut souvent d’ordre matriarcale où le rôle de la femme était prépondérant avant de progressivement céder la place à l’homme dans la famille sous l’influence de la pensée confucéenne. Leurs pratiques religieuses reposent sur un mélange d’animisme, de lamaisme tibétain et de chamanisme. Le chaman dénommé “Dongba” est l’élément central et respecté du village car gardien de la tradition. Il joue un rôle de transmission du savoir important mais fait aussi office de sorcier voir d’exorciste.

Les Naxis disposent également de leur propre écriture dont l’origine encore inconnue s’exprime en plus de 1300 caractères pictographiques très différents du chinois. Cette écriture a été transcrite suivant le modèle syllabique.

Joseph Rock

Il fut un des premiers occidentaux a étudier la culture Naxi et promouvoir leur culture dans les années 1930. Venu à l’origine étudier la formidable diversité botanique de la région, cet aventurier excentrique s’installa à Lijiang jusqu’à l’arrivé du gouvernement communiste en 1949.

Il décrivit également de nombreuses pèces de plantes et rencontra Alexandra David-Neal lors de son périple vers Lhassa.

La gastronomie de Lijiang

Influencée par la culture Naxi et le Sichuan, la gastronomie de Lijiang se caractérise par une cuisine souvent épicée sans être forcément trop pimentée.

Parmi les spécialités locales renommées:

  • La carpe au poivre du Sichuan.
  • Tranche de lard fumé et grillé
  • Fondue de champignons sauvages
  • Fondue de côtelettes fumées
  • Boudin de riz gluten

Les sites et les activités à Lijiang

La vieille ville de Lijiang

Les villages authentiques du pays des Naxis

La gorge du saut du tigre

Le lac Lugu

La montagne du Dragon de Jade

Shigu

Les circuits incluant Lijiang

Merveilles du Yunnan 

Incontournables | 15 jours 
Une suggestion de voyage destinée aux voyageurs souhaitant découvrir les plus beaux endroits du Yunnan en un seul voyage.

Voyage Yunnnan & Tibet

Incontournable| 14 jours 
Ce voyage combine les plus belles régions du Nord Yunnan avec les hauts lieux religieux et culturels du Tibet mystique.

Lijiang-Parc-du-Dragon-noir-

Les incontournables nord Yunnan 

Incontournables | 7 jours  
Joyaux du nord Yunnan: Dali, Weishan, Shaxi, Lijiang et Shangrila sont autant de villes aux noms évocateurs.