Chargement…

KUNMING 昆明

La ville de Kunming, capitale du Yunnan, est située au centre de la province. Perchée à 1900m d’altitude, elle bénéficie d’un climat doux tout au long de l’année avec une température moyenne de 10 degrés en janvier à 26 degrés en juillet. Son climat agréable favorise la croissance de fleurs et essences rares : les azalées, camélias, gentianes, magnolias, et orchidées s’y épanouissent tout au long de l’année. Des milliers de mouettes migratrices, attirées par la douceur du climat de Kunming, viennent y passer l’hiver toujours clément. C’est la raison pour laquelle Kunming est surnommée « La Cité du printemps éternel ».

ABC de Kunming

Superficie : 21473 km2
Temperature moyenne annuelle : 18 degrés
Géographie :Située sur un plateau près du lac Dian.
Population:  6 430 000 hab. (2010)
Altitude : 1 894 m
Minorités ethniques : Principalement peuplé de Han, la communautés musulmanes (Hui) est également bien implantée dans la province.
Économie : Mine de sel, Phosphate, Manganèse, Charbon, Etain, Riz, Tabac, plantes médicinales

Quand y aller

Kunming est une région qui se visite toute l’année. Son climat est doux à longueur année. Rarement très froid en hiver, les étés sont constamment frais et le thermomètre dépasse rarement les 30 degrés. De février à juin les températures montent progressivement vers les 20 degrés ainsi que pendant les mois d’octobre et novembre. En hiver, la neige se fait rare avec des températures oscillant entre 5 et 10 degrés tandis que l’été n’est jamais caniculaire mais plus pluvieux en juillet et août.

Températures et pluies à Kunming

1. Kunming Temperature Ciel Yunnan

Un peu d’histoire

Le site de Kunming est occupé depuis plus de deux millénaires. À l’origine, c’est-à-dire au IVe siècle av. J.-C., la région était occupée par le royaume Dian. Cette société, qui pratiquait l’esclavage et pratiquait des méthodes agricoles très avancées pour l’époque, développa une culture du bronze élaborée. La découverte, dans les faubourgs de Kunming, de tombes royales a permis de mettre au jour un riche mobilier funéraire, des bijoux en argent, jade et turquoise, des coffre à cauris, des figurines et surtout de grands tambours en bronze.

Kunming fut très tôt une étape importante sur la route des caravanes commerçantes entre le Tibet, le Sichuan, l’Inde et la Birmanie. Le royaume Dian fut conquis en 109 av. notre ère par l’empereur chinois Wu des Han, désireux de contrôler cette région et assurer une présence stratégique de la Chine sur les routes commerciales. Il établit alors la commanderie de Yizhou sur le site de Kunming et cette réion fut intégré au sein de l’empire de Chine.

Au XIIIe siècle, Qubilaï Khan, fils de Genis Khan, déferle sur la région avec ses armées de Hui musulmans. Kunming fut conduite sous l’autorité musulmane quand Sayyid Ajall fut nommé gouverneur en 1274.

Au XIVe siècle, Kunming passa sous la domination des Ming et la sinisation de cette région s’accélére. Des vagues d’émigrés provenant principalement des régions du bas Yangzi suivirent l’armée impériale. Ils construisirent la muraille entourant la ville de Kunming et toujours présente de nos jours. Les portes de la ville sont encore visibles sur des photographies prises par des Français au début du XXe siècle.

C’est pendant cette dynastie que l’amiral musulman Zheng He (originaire de Kunming) dirigea l’une des plus grandes flottes de découverte de l’histoire de la Chine et peut-être du monde. La flotte fit sept expéditions distinctes, contribuant à diffuser la connaissance de la soie et de la porcelaine chinoises comme de la puissance militaire de la dynastie des Ming. Certains historiens estiment que ZhengHe avait atteint l’Amérique et l’Australie des années avant Christophe Colomb ou le capitaine Cook.

Au XIXe siècle, Kunming commença à subir l’influence occidentale, en particulier l’influence française qui s’exerçait depuis l’Indochine. La Chine signa un traité de paix qui autorisa la France à construire des voies ferrées et à exploiter des mines au Yunnan. Une voie ferrée reliant Kunming au port de Haiphong fut alors construite en 1910.

Pendant la seconde guerre mondiale, la ville de Kunming a été le centre interallié de commandement militaire pour le Sud-Est asiatique, qui regroupait les Américains, les Britanniques, les Chinois et les Français. On y planifia les opérations de Chine, en Birmanie et en Inde contre les troupes japonaises.

Pour recevoir une aide vitale, les Chinois construisirent la fameuse route de Birmanie (Burma road) avec l’appui américain et anglais. Ouverte au prix d’efforts inhumains, cette route stratégique, longue d’environ 1130km, partait de Lashio pour aboutir à Kunming et son tracé emprunta largement celui de l’antique route méridionale de la Soie. Dans les airs, les fameux avions de la brigade américaine des Flying Tigers passaient aussi par Kunming, puis redécollaient pour aller combattre sur le front de l’Est.

Le 20ème siècle débuta par la période confuse des seigneurs de la guerre, suivie de la prise du pouvoir par Mao en 1949. Aujourd’hui, comme le reste de la Chine, Kunming connaît une expansion économique fulgurante. Les communications s’améliorent chaque année et les revenus se partagent entre une industrie du tabac florissante et d’abondantes ressources minières, agricoles et naturelles, produits médicinaux, essences rares,etc…). Le succès grandissant de la foire botanique annuelle, créée en 1993, favorise l’exportation des produits du Yunnan et de toute la Chine du Sud-Ouest.

La gastronomie de Kunming

Influencée par la culture Han, la gastronomie de Kunming est plus ancrée dans la cuisine chinoise traditionnelle mais la présence d’une communauté musulmane importante permet de déguster des spécialités du nord de la chine (Brochettes de mouton, nouilles de blé etc…).

Parmi les spécialités locales renommées:

  • Pot au feu de champignons sauvages
  • Tofu braisé
  • Nouilles par dessus le pont

Les sites et les activités à Kunming

Le marché aux fleurs

Les musées de Kunming

Le temple d’or

Le parc du lac emeraude

Le temple Yuantong Si

Le temple des bambous

Les monts de l’ouest

Shilin, la forêt de pierres

Les terres rouges de Luoxiagou

Les circuits incluant Kunming

Dongchuan-terres-rouges-800

Les terres rouges de Dongchuan

Hors des sentiers battus | 2 jours  
Magnifiques patchwork que constituent les paysages des terres rouges, véritable paradis pour le photographe amateur.